L'ILE D'ELBE, UNE ILE IMPERIALE

Un hommage à cette île de rêve qu'est l'île d'Elbe...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La route Napoléon, pas à pas...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Route Napoleon
premier maréchal des logis chef
premier maréchal des logis chef


Nombre de messages : 89
Date d'inscription : 24/01/2007

MessageSujet: MOUGINS - GRASSE   Lun 20 Sep 2010 - 15:54

Ce Percy est persifleur... salut

Du Cannet, on passe à Mougins, célèbrissime pour ses restaurants et ses galeries de peinture
et aussi pour son petit musée Man Ray, où Picasso, qui y a habité, a un peu sa place...

Notre Marie-Ségo y a une "campagne "...

Ce qui nous intéresse, ce n'est pas le buste du Commandant Lamy,
qui au Tchad a fondé Fort Lamy,
mais bien cette pittoresque peinture rupestre sur la boulangerie...



Toujours beaucoup de maisons et de voitures.
Mougins touche la prochaine étape Mouans-Sartoux,
qui va bientôt abriter le plus grand Salon du Livre du Sud-Est...

Ici une plaque nouvellement restaurée :



La particularité de Mouans-Sartoux est ce château triangulaire devenu un musée d'art moderne.
Mirabeau y a séjourné.
A la sortie de Mouans-Sartoux, nous sommes au lieu-dit La Paoute
et on va monter à environ 600 mètres d'altitude en 5 kms...

La prochaine étape nous verra arriver tout essouflés :





marche marche marche marche marche marche marche marche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3562
Age : 59
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: La route Napoléon, pas à pas...   Lun 20 Sep 2010 - 16:16

Avec cette prochaine étape, l'air embaume.
Serait-ce le parfum de la violette ? unpeufou

_________________
La vie a plus d'imagination que nos rêves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Route Napoleon
premier maréchal des logis chef
premier maréchal des logis chef


Nombre de messages : 89
Date d'inscription : 24/01/2007

MessageSujet: GRASSE   Mer 22 Sep 2010 - 7:44

En effet , d'après mes vieux papiers (Paul Sénéquier) c'est à Grasse que l'Empereur entendra cette expression de " Père La Violette "...

Le mot important dans le précédent message est " essouflé" et c'est peu de le dire.

Sortant de Mouans-Sartoux, on est au lieu-dit La Paoute
et on monte à l'altitude 600 mètre en 5 kms.
C'est donc avec plaisir que les soldats vont fomer les faisceaux près du Lavoir de La Foux.
C'est une esplanade gazonnée servant de marché aux bestiaux, au pied des remparts.
Ce lavoir est très important et certains grognards vont s'y baigner.
On a pu lire sur la plaque de Mouans-Sartoux :

"Avant de se diriger
sur le Plateau de Roccavignon
en contournant Grasse "

Les Grassois, fiers à bras, ne veulent pas que la Route Napoléon passe à Grasse et j'ai eu les pires difficultés lorsque mon enseigne, rue de l'Oratoiore disait le contraire.
Il faut préciser qu'en 1815, la ville est enserrée dans ses remparts et que la troupe passe sous les remparts par ce qui deviendra la Boulevard du jeu de Ballon après la démoiltion de l'enceinte.
Et pourtant il a bien fallu s'arrêter, car en 1815, Grasse est une ville frontière avec le Royaume de Piémont-Sardaigne et le boulevard Thiers, qui file à Nice, n'existe pas.
La seule route carrossable est à l'Ouest, vers Draguignan, et Napoléon ne veut pas emprunter la route de la vallée du Rhône.
Empereur, il avait commandé une route de Sisteron à Grasse mais elle a été commencée à l'autre bout, et arrive à Digne.
Il n'y a donc que le Chemin des Carrières qui est un véritable mur à 20 %.
Ce sentier muletier est devenu un raccourci mais en sens unique descendant, car il est impossible à une voiture de le monter.
Bonaparte, jeune général, a habité Antibes, en 1794 et il est venu très souvent à Grasse,
qui est la ville la plus importante du département avec plus de 10.000 habitants, ville déjà industrielle avec ses tanneries ses ganteries, ses parfumeries, ses fabriques de bougies, savons, huiles...

Napoléon fait donc abandonner la calèche réquisitionnée à Antibes et les pièces d'artillerie que l'on ne peut transporter, en précisant bien de les faire remettre à l'Arsenal d'Antibes..
On achète des chevaux, des mulets, des ânes pour porter le Tésor et monter quelques Lanciers Polonais qui serviront d'estafette puiques qu'on a pas de portable...

" Par la doite dégagzez les faisceaux !!! ".
Les soldats arrivent à la queu leu leu (Le maire de Grasse est J.P. Leleux), viennent se rafraichir au lavoir, puis vont se désaltérer en ville, Place aux Aires toute proche;
Avec quelques passionnés, nous avons réussi, non sans peine, à faire ériger cette stèle commémorative




Elle se trouve Place de La Foux, à l'emplacement exact du lavoir, depuis longtemps évaporé...

En route pour le Plateau de Roccavignon !

marche marche marche marche marche marche marche marche marche




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
général BERTRAND
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6267
Age : 64
Localisation : MARINA DI CAMPO (Li) Isola d'Elba
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Re: La route Napoléon, pas à pas...   Mer 22 Sep 2010 - 8:12

Passionnant Route!
A ce sujet, je viens d'acquérir le livre de S. et A. Troussier: "La chevauchée héroîque du retour de l'île d'Elbe"' Ed. Allier, Grenoble, 1964. Qu'en pensez-vous? salut

_________________
Faire le Bien et le Bien Faire
Per non dimenticare il passato
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elbe.activebb.net
Route Napoleon
premier maréchal des logis chef
premier maréchal des logis chef


Nombre de messages : 89
Date d'inscription : 24/01/2007

MessageSujet: ANTHELME   Mer 22 Sep 2010 - 12:54

salut Général Bertrand, beaucoup de tristesse, car Anthelme était devenu un bon copain...
Nous allions ensemble aux conférences du " Vol de l'Aigle ", à Grenoble, où il était dissipé
et, lui-même, nous a fait des conférences, aux Journées Napoléon de Corps.
Je me souviens que, devant un auditoire féminin, devant fermer la salle, il a fini sa conférence à la Terrasse de la Brasserie !

J'ai versé une larme à son enterrement, il y a 2 ans.
Il repose, désormais, dans les vignobles du Chignin, dans sa Savoie bien-aimée.
C'était un avocat brillant et un Napoléonien passionné,
ferme adepte de " La Révolution du 20 Mars ", riche idée qu'il m'a inculquée.

Toutefois je le disputais souvent pour sa grossière erreur, d'avoir fait passer les Elbois,
par le Pas de La Faye !?!?
Ce col n'existait pas en 1815...

Je vous en parle bientôt...


Dernière édition par Route Napoleon le Mer 22 Sep 2010 - 13:00, édité 1 fois (Raison : corrections)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3562
Age : 59
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: La route Napoléon, pas à pas...   Mer 22 Sep 2010 - 15:12

Vous êtes un puits de science, mon cher Jacques !
Votre connaissance est non seulement livresque, mais elle est riche d'anecdotes savoureuses qui font souvent tout le sel de vos récits.
Dès lors, vous suivre pas à pas sur ce parcours qui a vu naître la légende est un plaisir sans cesse renouvelé.
Permettez que je pose mon havresac et que je bourre ma pipe pour mieux apprécier la beauté sauvage du paysage que vous nous faites découvrir...

_________________
La vie a plus d'imagination que nos rêves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
général BERTRAND
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6267
Age : 64
Localisation : MARINA DI CAMPO (Li) Isola d'Elba
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Re: La route Napoléon, pas à pas...   Mer 22 Sep 2010 - 15:39

Merci Route! Vive les Elbois! "Elbois, vous êtes les braves de laToscane" NB.
Et les Elboises!..... Non mais! unpeufou

_________________
Faire le Bien et le Bien Faire
Per non dimenticare il passato
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elbe.activebb.net
général BERTRAND
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6267
Age : 64
Localisation : MARINA DI CAMPO (Li) Isola d'Elba
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Re: La route Napoléon, pas à pas...   Mer 22 Sep 2010 - 15:40

Elles sont toujours superbes! unpeufou

_________________
Faire le Bien et le Bien Faire
Per non dimenticare il passato
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elbe.activebb.net
général BERTRAND
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6267
Age : 64
Localisation : MARINA DI CAMPO (Li) Isola d'Elba
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Re: La route Napoléon, pas à pas...   Mer 22 Sep 2010 - 15:41

Mais je ne citerai jamais mes sources! Jamais! salut

_________________
Faire le Bien et le Bien Faire
Per non dimenticare il passato
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elbe.activebb.net
général BERTRAND
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6267
Age : 64
Localisation : MARINA DI CAMPO (Li) Isola d'Elba
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Re: La route Napoléon, pas à pas...   Mer 22 Sep 2010 - 15:44

"Bourrer sa pipe" ?" Et voilà, il recomence! unpeufou

_________________
Faire le Bien et le Bien Faire
Per non dimenticare il passato
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elbe.activebb.net
Percy
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3562
Age : 59
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: La route Napoléon, pas à pas...   Mer 22 Sep 2010 - 16:32

Je m'y attendais et je l'avais glissée à dessein, ne doutant pas que quelqu'un relèverait l'allusion cachée. unpeufou
Mais c'est de votre faute aussi Miguel : à force de vanter les charmes des sirènes Elboises, on finit par exciter les espadons ! jocolor

_________________
La vie a plus d'imagination que nos rêves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Route Napoleon
premier maréchal des logis chef
premier maréchal des logis chef


Nombre de messages : 89
Date d'inscription : 24/01/2007

MessageSujet: PLATEAU NAPOLEON   Jeu 23 Sep 2010 - 9:45

Oui bourrez votre pipe Percy, bourrez, car parvenu au Plateau de Roccavignon, la vue est superbe.
C'est la dernière fois qu'on voit la mer et Napoléon verra repartir l'Inconstant,
dont votre ami D'Hautpoul, avec qui vous leviez si bien le coude à la buvette du Centre Général Gérard, nous a relaté la fin :


http://elbe.activebb.net/partir-c-est-mourir-un-peu-f76/qu-est-donc-devenu-l-inconstant-t463.htm


L'Inconstant et toute la flotille repartent pour Porto-Ferraio et, dans un mois, Madame Mère et Jérôme débarqueront au même endroit à Golfe-Juan.

Il a bien fallu monter depuis le Lavoir de La Foux et sur le plateau on s'arrête pour manger, avant d'attaque la rude montée sur Saint-Vallier.
L'Empereur s'est fait commander un repas à l'auberge du Dauphin, sous les arcades, Place aux Aires, devenue ensuite une librairie qui a fini par disparaître hélas...
Sur cette place aux Aires, marché aux fleurs, on pouvait voir il y a quelques années, un motard venir siroter un apéritif anisé, en toute tranquilité.
Personne ne savait que c'était Albert, Roi des Belges, qui a une propriété à Chateauneuf de Grasse...

Pendant que la troupe mange, Cambronne avance sur l'avant avec une compagnie, ouvrant la route
et il en sera toujours ainsi avec une avant-garde dont les estafettes Polonaises qui assurent la liaison
et Drouot le Sage de la Grande Armée fermant la marche avec son arrière-garde, ramassant les éclopés.

Le Plateau de Roccavignon s'appele maintenant Le Plateau Napoléon
et on peut voir ce " Relais Information Service "




et y lire des informations tirées du livre de notre ami S. et A. Troussier.
S. pour Sophie, son épouse décédée dont Anthelme gardait une pieux souvenir,
qui ne l'empêchait pas de porter beau pour vérifier, encore, son pouvoir de séduction...

Paul Sénéquier, juge de paix à Grasse à la fin du XIX° a beaucoup écrit sur l'histoire locale :

" Plusieurs vieillards, il y a plus de 50 ans, m'ont dit avoir vu l'Empereur là, à Roquevignon, au milieu de l'aire à fouler le blé, assis sur une pile de sacs de soldats, déjeunant d'un poulet rôti. Un de ces vieillards lui avait offert un bouquet de violettes que Napoléon accepta gracieusement, ce qui lui vaudra le surnom de " Père La Violette".
Pendant ce temps, les officiers se rasaient dans la petite cour située en avant de la bergerie voisine, à l'aide de miroirs accrochés aux murs "

Peyrusse, le grand argentier de l'éxpédition, note quant à lui :

" C'est à ce bivouac qu'on entendit pour la première fois des " Vive l'Empereur ! " criés par des Français "...


Ce plateau est située au-dessus de ce qui est maintant le complexe sportif avec une immense piscine
et en-dessous de cette prison moderne, avec vue sur mer...

On ne traîne pas, car il y a loin au bivouac de la nuit ...


marche marche marche marche marche marche marche marche marche


Dernière édition par Route Napoleon le Jeu 23 Sep 2010 - 9:50, édité 2 fois (Raison : corrections)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3562
Age : 59
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: La route Napoléon, pas à pas...   Jeu 23 Sep 2010 - 11:03

Un monarque en exercice venant prendre l'apéro en un endroit qui vit passer l'Empereur, voilà un de ces clins d'oeil de l'histoire qui font tout le miel des anecdotes dont regorge votre musette.
Après avoir tiré sur ma bouffarde, me voilà prêt à vous suivre pour la suite du trajet... Wink

_________________
La vie a plus d'imagination que nos rêves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Route Napoleon
premier maréchal des logis chef
premier maréchal des logis chef


Nombre de messages : 89
Date d'inscription : 24/01/2007

MessageSujet: SAINT VALLIER   Ven 24 Sep 2010 - 8:52

Du Plateau Napoléon en regard de la mer on voit les îles de Lérins, là où fut enfermé le Masque de Fer. Sur la droite le village de Cabris, où vécurent André Gide et Antoine de Saint-Exupéry.
On monte, le jour est bien court en mars. La température baisse au fur et à mesure que l'on approche du Col du Pilon, pour arriver à Saint Vallier-de-Thiey.
Ils sont dans ce village vers 4 heures de l'après-midi et on fait une halte d'une demi-heure sur la Place de l'Apié au dos de l'église.
L'Empereur s'arrête là



A vrai dire, il s'est bien assis à l'ombre d'un grand orme abattu par le vent en 1867, entouré d'un muret en pierre de taille.
Cet orme sera remplacé par cette colonne, où l'on peut voir un buste de Napoléon et non de Bonaparte comme à Golfe-Juan.



Ce côté de l'église est ceinturé d'un escarpement en pierres, qui sert de siège aux soldats qui s'y posent à tour de rôle.

Il faut noter à nos amis qu'il y a à Saint-Vallier une bonne table qui n'a pas peur d'afficher ses opinions :




A la sortie de Saint-Vallier sur la droite le Grand Pré, comme il y a en a souvent dans les villages de l'arrière-pays. On y a fait de belles brocantes qui me laissent de bons souvenirs. Quand on arrive de Belgique, descendant la Route Napoléon, Saint-Vallier est le premier village, en sortant de la montagne, d'où l'on voit enfin la mer...

Mais, c'est ici que nos chemins diffèrent d'avec Anthelme. Les écrivains du Sud négligent toujours la partie Nord de la Route Napoléon et pour notre cas Anthelme, c'est un écrivain Gernoblois, membre de l'Académie Delphinale, qui fait une erreur concernant le parcours du Sud.
En effet, le Général Bertand pourra vérifier, dans son livre, que les Elbois passe allégrement le Pas de La Faye, devenu un véritable autoroute.
Hélas, Anthelme, trois fois hélas, ce col n'existait pas en 1815. Il a été ouvert en 1932.

C'est ci près du jeu de boules qu'il faut bifurquer, pour trouver la véritable Route Napoléon
:



Bien sûr on ne peut le faire en voiture mais ce passe est resté en l'état et les émotions vous sont garanties si voue le parcourez à pied comme les pousse-cailloux de 1815. Même paysage lunaire, même chemin caillouteux, même Chapelle Saint-Martin nouvellement restaurée qui annonce la fin du calvaire.
Des soldats, marchant près de Napoléon, le voit regarder le portait de son fils caché dans son gilet...

On arrive à La Colette, nous sommes à Escragnolles. On fait une courte halte salutaire, là où se déroule, tous les ans en juin, une fastueuse Fête de l'Ane.
Attendez-vous à savoir que ce village Escragnolles a un âne municipal, qui sert bien à toute la population, pour désherber, tailler les haies promener les enfants.

Jetez un oeil sur ce lien, paradis idéal pour une retraite méritée:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Escragnolles.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
général BERTRAND
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6267
Age : 64
Localisation : MARINA DI CAMPO (Li) Isola d'Elba
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Re: La route Napoléon, pas à pas...   Ven 24 Sep 2010 - 8:59

Au moins, ils n'ont pas peur d'afficher leurs opinions même si le but est commercial! salut
Voilà qui pourrait donner des idées à certains commerçants elbois...
Néanmoins, à Procchio, sur la route qui mène à Marciana (île Pauline, Madonna Del Monte...) existe un restaurant où il était affiché: "Ici Napoléon, n'a jamais mangé" Toute l'ironie elboise résumée en une seule phrase! unpeufou

_________________
Faire le Bien et le Bien Faire
Per non dimenticare il passato
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elbe.activebb.net
général BERTRAND
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6267
Age : 64
Localisation : MARINA DI CAMPO (Li) Isola d'Elba
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Re: La route Napoléon, pas à pas...   Ven 24 Sep 2010 - 9:09

Pas grand chose sur wikipedia!
Si la commune d'Escragnolles a un âne qui travaille, ici en Belgique nous en avons beaucoup, mais ils ne travaillent pas ou alors très mal!
Je me demande même s'il n'y a pas eu une exportation à Portoferraio! unpeufou

_________________
Faire le Bien et le Bien Faire
Per non dimenticare il passato
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elbe.activebb.net
Percy
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3562
Age : 59
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: La route Napoléon, pas à pas...   Ven 24 Sep 2010 - 13:39

Non seulement vous nous initiez aux subtilités du parcours emprunté par la petite troupe impériale, mais vous nous fournissez de bonnes adresses gourmandes.
C'est le pied, surtout si l'on a l'estomac dans les talons ! unpeufou

Quant à l'âne d'Escragnolles, il m'évoque ceux de la cité dont je suis devenu résident.
Ces équidés sont en effet le symbole de la commune bruxelloise de Schaerbeek et ils sont mis à l'honneur une fois par an lors de la grande fête communale.
Aliboron a aussi ses lettres de noblesse...

_________________
La vie a plus d'imagination que nos rêves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Route Napoleon
premier maréchal des logis chef
premier maréchal des logis chef


Nombre de messages : 89
Date d'inscription : 24/01/2007

MessageSujet: ESCRAGNOLLES   Lun 27 Sep 2010 - 8:34

Après avoir le Chemin des Ecoliers, passant par les Gorges de la Siagne, qui prend sa source ici pour finir près du Casino de La Napoule, on s'est retrempés une bone heure de marche dans l'esprit de l'époque car cette portion de route n'a pas changé depuis des siècles. C'est l'ancien chemin muletier dite " Route du Sel " qui date des Romains comme le témoigne un pont de pierres, toujours là pour nous rappeler l'importance du sel qui était le seul moyen de conservations des aliments.

Napoléon s'arrête à Escragnolles. Il rencontre l'abbé Chiris qui l'attend avec un buffet bien garni, sur la petite place de la mairie près de sa petite église, sur la petite place, pratiquement devant cette maison, qui est celle du général Mireur



dont voici la plaque commémoratvie apposé près de la porte :




Pendant ce repas en plein vent, on ne parle guère que du général François Mireur qui est né à Escragnolles.
Commandant la cavalerie de la division Desaix, il a été assassiné durant la Campagne d'Egypte en 1798, haché à coups de cimeterre par une troupe de Bédouins, écrit Marcel Dupont.
D'abord étudiant en médecine à Montpellier, puis volontaire dans le bataillon de l'Hérault et général de brigade au bout de cinq ans, il est considéré comme l'un des grands chefs de l'avenir.

C'est lui qui fait connaître La Marseillaise quand il monte à Paris avec les Fédérés en juillet 1792 pour la Fête de la Fédération au Champ de Mars.
Ce que rappelle cette magnifique plaque en faïence haute en couleurs que l'on doit à l'artiste grassois Gérard Buisson, un de mes bons copains quand j'étais bouqniniste à Grasse...




A la suite de cet entretien, Napoléon demande à rencontrer la mère du Général Mireur, et se fait conduire chez elle. La pauvre vieille dame est aveugle, après quelques paroles de réconfort, l'empereur lui glisse dans la main un rouleau de pièces d'or.
En partant pour Séranon, il fait ses adieux à l'abbé Chiris, en lui laissant pareillement quelques pièces.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Route Napoleon
premier maréchal des logis chef
premier maréchal des logis chef


Nombre de messages : 89
Date d'inscription : 24/01/2007

MessageSujet: SERANON   Lun 27 Sep 2010 - 8:47

marche marche marche marche marche marche marche marche

Au-delà d'Escragnolles, la nuit est tombée.
On passe devant cette ancienne Auberge Napoléon



On rencontre une file de muletiers de Caille qui s'en vont porter du blé au marché de Grasse. L'Empereur les oblige à empiler sur le chargement de leurs mulets, les sacs de ses soldats harassés et à rebrousser chemin jusqu'à Séranon.

Pourquoi Séranon ? Parce qu'il y a là une bastide qui appartient au maire de Grasse Lombard de Gourdon. M. de Gourdon, comme beaucoup d'autres au cours de cette épopée, avait d'abord pensé que "le tigre échappé de sa cage" n'arriverait pas chez lui, mais bien forcé de reconnaître son erreur, tourne la veste et juge plus prudent de se ranger du côté du tigre...
Il convient donc avec Cambronne qui, en avant-garde, est responsable du logement, de mettre à sa disposition son château de Broundet à Séranon.
Pour ce faire, le maire dépêche un serviteur auprès de son intendant Biaise Rebuffel, lui faisant dire de préparer les feux et le couchage, puis de se présenter à l'Empereur dès son arrivée et de lui offrir l'hospitalité.

Il neige de plus en plus fort au col de Valferrière à plus de 1000 m d'altitude. Les troupes en arrivant à séranon apprécient la chaleur du bivouac. Il est 10 heures du soir et ils ont marché plus de 50 kms. Depuis Escragnolles, le chemin est mal tracé et on marche souvent dans un ruisseau à moitié gelé.
Peyrusse note : "La nuit rendit notre marche dangereuse. Epuisé de fatigue, je m'endormis sur le bord du chemin, et ayant rejoint le convoi, j'aperçus sur les côtés du sentier une caisse d'or qu'un mulet avait laissé choir. Je récupérais cette caisse après avoir cherché de l'aide à Escragnolles. "

A l'arrivée dans cette plaine de Séranon, on file devant cet ancien relais de poste, qui a conservé la publicité de ce cognac si fameux.



C'est au col de Valferrière que Guillaume Peyrusse situe l'entrevue de Napoléon et la vieille bergère : " L'Empereur s'est réfugié un instant dans une espèce de chalet occupé par une vieille femme et quelques vaches. Tandis qu'il ranimait ses forces devant un feu de broussailles, il demanda à cette femme :

- Avons-nous des bonnes nouvelles du roi ?
- Du roi ! Vous voulez dire l'Empereur ?

Cette habitante des Alpes ignorait donc que Napoléon avait été précipité du trône et remplacé par Louis XVIII ! Les témoins de cette scène furent frappés de stupeur en présence d'une aussi étrange ignorance."

C'est Pauline Carton qui joue le rôle de la bergère dans ce film " Napoléon " de Sacha Guitry,
Raymond Pellegrin étant l'Empereur, dans la seconde période, après Daniel Gélin, Bonaparte dans la première...

Le général Drouot et l'arrière-garde composée du corps des chasseurs couchent à St Vallier-de Thiey.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3562
Age : 59
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: La route Napoléon, pas à pas...   Lun 27 Sep 2010 - 15:17

Truculentes anecdotes qui nous font prendre conscience des difficultés de communication à l'époque, mais qui nous mettent aussi en présence de caractères intemporels : les coeurs généreux et les opportunistes.
On connaît le bien que les premiers peuvent procurer autour d'eux et le manque de fiabilité des seconds.

_________________
La vie a plus d'imagination que nos rêves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fabrice le grognard
major
major
avatar

Nombre de messages : 604
Age : 51
Localisation : Hyon (Mons) Belgique
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Re: La route Napoléon, pas à pas...   Lun 27 Sep 2010 - 18:35

çà y est, je viens de vous rattraper sur la Route Napoléon et j'aspire l'étape suivante! unpeufou
Toute mes félicitations mon cher Jacques comme guide et photographe pour notre excursion! salutempire

_________________
WATERLOO MORNE PLAINE,
TERRE D'IMMORTELS!
http://les-armees-de-waterloo-en-1815.overblog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-armees-de-waterloo-en-1815.over-blog.com/#
Route Napoleon
premier maréchal des logis chef
premier maréchal des logis chef


Nombre de messages : 89
Date d'inscription : 24/01/2007

MessageSujet: CANNES - SERANON   Mar 28 Sep 2010 - 8:51

salut Salut à vous, fins connaisseurs de l'île d'Elbe, car nous voilà au bout du bout de la première étape.
Nous sommes partis ce matin des dunes de Cannes, au bord de la mer et nous arrivons dans la neige après avoir parcouru 60 kms, sac au dos et fusil en main, dans le froid à travers des sentiers de montagnes.
Si, avec l'accord du général Bertrand, on tient Porto-Ferriao comme point de départ, il faut compter les 3 jours de mer, qui pour certains sont restés au fond de l'estomac. Bon, a bien un peu d'eau de vie...

Pendant que les feux du bivouac consument toute la provision de bois de Blaise Rebuffel, Napoléon s'installe et dort tout habillé sur un fauteuil, accoudé sur une petite table. Ce fauteuil et cette table sont toujours à Séranon, propriété de la famille Rebuffel-Bompar.
Au petit matin, l'Empereur oublia un flacon d'eau de Cologne, ce qui à ce jour a donné une eau de lavande intitulée : "Oubli de Napoléon -2 mars 1815 Séranon ".

En partant, le matin de ce vendredi 3 mars, l'Empereur emmène avec lui Blaise comme guide dans la marche jusque Castellane. Pas très content d'avoir perdu sa provision de bois, Rebuffel réussira à s'éclipser sous prétexte d'assister sa femme en couches. Il aura un fils, Isidore, qui deviendra curé de St Auban.

Le château de Broundet est aujourd'hui en ruines et c'est bien dommage que le but de cette première étape ne soit pas mieux marqué.





Il y a à Séranon d'autres sites à visiter comme cette chapelle Gratemoine qu'on ne peut pas manquer puisque seule au milieu de la vallée. Elle apparaît minuscule cette chapelle romane dans son écrin de verdure au beau milieu de ces impressionnantes falaises calcaires aux pics dénudés. Cette Chapêlle Gratemoine appartenait aux moines de l'Abayye de lérins. Maintenant, on y assiste à de bons concerts de musique ou à des conférences sur la Route Napoléon...



Pour ceux qui suivent en voiture ou à moto, voici le site d'un copain journaliste à Grasse :

http://www.routenapoleon.fr/

Bonne route !

marche marche marche marche marche marche marche marche marche





Dernière édition par général BERTRAND le Mar 28 Sep 2010 - 9:00, édité 2 fois (Raison : corrections)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
général BERTRAND
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6267
Age : 64
Localisation : MARINA DI CAMPO (Li) Isola d'Elba
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Re: La route Napoléon, pas à pas...   Mar 28 Sep 2010 - 9:15

Ben oui, j'suis d'accord! Pas le choix de toute façon! Mais ce panneau -00- aurait pu être placé à l'endroit d'où l'Empereur repartit! A l'endroit où une statue digne de son son nom devrait être érigée... J'espère que Luc PERCY ne pas dévier sur le substantif, j'ai pourtant bien veillé à ne pas le mettre! unpeufou

_________________
Faire le Bien et le Bien Faire
Per non dimenticare il passato
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elbe.activebb.net
Percy
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3562
Age : 59
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: La route Napoléon, pas à pas...   Mar 28 Sep 2010 - 15:49

Pourquoi dévierais-je du sujet ?
Vous n'êtes pas sans ignorer que lorsqu'on parle d'érection, je suis toute ouïe.
Fut-ce celle d'une statue.
Je fus, dois-je vous le rappeler, parmi les premiers signataires de la pétition que vous avec lancée à ce sujet.
Or, pétition et érection, cela constitue une rime riche. unpeufou Laughing

_________________
La vie a plus d'imagination que nos rêves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fabrice le grognard
major
major
avatar

Nombre de messages : 604
Age : 51
Localisation : Hyon (Mons) Belgique
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Re: La route Napoléon, pas à pas...   Mar 28 Sep 2010 - 18:35

comme élections! hein Percy!

_________________
WATERLOO MORNE PLAINE,
TERRE D'IMMORTELS!
http://les-armees-de-waterloo-en-1815.overblog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-armees-de-waterloo-en-1815.over-blog.com/#
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La route Napoléon, pas à pas...   

Revenir en haut Aller en bas
 
La route Napoléon, pas à pas...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sur la Route Napoléon
» Route Napoléon
» Magnifique B.D. sur la Route Napoléon. (À lire sans faute).
» 4 mars 1815, matinée à Bédéjun
» EPOQUE EPIQUE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ILE D'ELBE, UNE ILE IMPERIALE :: L'ILE D' ELBE HIER... :: Le séjour impérial :: Partir c'est mourir un peu...-
Sauter vers: