L'ILE D'ELBE, UNE ILE IMPERIALE

Un hommage à cette île de rêve qu'est l'île d'Elbe...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le fusil charleville

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
geniemilitaire
capitaine
capitaine
avatar

Nombre de messages : 433
Age : 27
Localisation : A l'abri de la butte
Date d'inscription : 24/01/2007

MessageSujet: Le fusil charleville   Mer 12 Mar 2008 - 15:33

Le Fusil Charleville Modèle 1777

Si
l'on doit beaucoup à Gribeauval dans le domaine de l'artillerie, il
faut reconnaitre également à ce génie de la balistique le rôle
prépondérant qu'il joua dans la création du fusil 1777 dit Charlevile,
une arme d'une remarquable longévité.

De
même qu'il s'y employa dans le cas de l'artillerie, Gribeauval tâcha de
parvenir à une interchangeabilité des pièces comparables pour le fusil
modèle 1777, qui fut adopté par l'armée royale en 1776. Il institua
même un véritable système dit de 1777, comprenant de nombreuses armes
destinées aux différentes spécialités de l'armée.

Le
fusil modèle 1777 résulte de la longue évolution d'une arme apparue en
1717, destinée à remplacer les fusils de modèles pour le moins variés
que les soldats Français employaient au combat. Conçu de la manière la
plus rationnelle qui fût, de façon à parvenir à une standardisation
plus poussée, le fusil modèle 1777 dut être modifié en l'An IX (1801).
Dans l'intervalle, le système 1777, comptant quatorze types d'armes
différents, avait été simplifié en étant porté à six modèles seulement.

Les
principales transformations apportées à cette arme concernèrent
l'embouchoir, la grenadière et la forme de batterie. Le fusil modèle
1777 se révéla d'une robustesse peu commune, mais sa fiabilité n'en fut
pas moins assez souvent sujette à caution. Il connut beaucoup de
problèmes d'amorçage, et son canon était régulièrement encrassé par la
poudre d'assez mauvaise qualité employée à l'époque par l'armée
Française. Le fusil modèle 1777 fut certainement quelque peu inférieur
au fusil utilisé par les troupes Anglaises, sans être le meilleur du
monde comme certains le prétendirent en son temps.

Cependant,
la longévité de cette arme en dit long sur ses qualités. Fabriquée
jusqu'en 1822, elle fut produite à raison de 2 millions d'exemplaires,
équipant tous les fantassins du 1er Empire qui combattirent sur
l'ensemble des champs de bataille d'europe et d'outre-mer.
La
Garde Consulaire, puis Impériale, se servit du même fusil d'infanterie
modèle 1777 que les autres Corps, mais cette arme se différenciait par
un certain nombre de détails importants. La monture et les garnitures
avaient été modifiées par rapport au modèle de base et le fusil en
question disposait d'une platine de sécurité, destinée à empêcher que
l'arme ne se déclenchât accidentellement ou que l'amorce fût atteinte
par l'humidité.
Image : http://geniemilitai.keogratuit.com/reseaugenieimage/ et cliquez sur armement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.geniemilitaire.com
 
Le fusil charleville
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fusils Charleville 1777
» grenadiers à cheval de la Garde
» Bonjours à tous
» Vds Fusil Charleville modèle 1777 corrigé an IX-Pedersolli
» Réplique fusil 1777

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ILE D'ELBE, UNE ILE IMPERIALE :: L'ILE D' ELBE HIER... :: Le séjour impérial :: La petite armée :: Armes et munitions-
Sauter vers: