L'ILE D'ELBE, UNE ILE IMPERIALE

Un hommage à cette île de rêve qu'est l'île d'Elbe...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Hudson LOWE à l'île d'Elbe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
général BERTRAND
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6267
Age : 64
Localisation : MARINA DI CAMPO (Li) Isola d'Elba
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Hudson LOWE à l'île d'Elbe   Sam 14 Avr 2007 - 22:33

Hudson LOWE à la tête des Royal Corsican Rangers à l'île d'Elbe en 18...?
Shocked

_________________
Faire le Bien et le Bien Faire
Per non dimenticare il passato


Dernière édition par général BERTRAND le Mar 18 Nov 2008 - 21:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elbe.activebb.net
Percy
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3562
Age : 59
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Hudson LOWE à l'île d'Elbe   Sam 14 Avr 2007 - 22:57

Voici ce que j'ai pu trouver à ce sujet :

Hudson Lowe a le même âge que Napoléon, à dix-huit jours près, et sa carrière l'a maintes fois conduit là où le grand homme est passé. Ses premières garnisons furent Ajaccio, Porto Ferrajo, Alexandrie et Malte.
De 1799 à 1812, il se spécialise dans le recrutement de Corses déserteurs dont il formera le bataillon des Royal Corsican Rangers.
Il est capitaine quand son régiment est envoyé dans l'île d'Elbe.
En 1803, étant lieutenant-colonel de son régiment corse, il prend part à l'expédition de Naples et devient gouverneur de l'île de Capri.

De ces quelques informations, on peut en déduire que Lowe a probablement dû se trouver à Elbe entre 1799 et 1802.
Il devrait encore être possible d'affiner la recherche pour avoir une date plus précise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
général BERTRAND
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6267
Age : 64
Localisation : MARINA DI CAMPO (Li) Isola d'Elba
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Re: Hudson LOWE à l'île d'Elbe   Sam 14 Avr 2007 - 23:07

Merci cher PERCY.
Décidémment, LOWE aura aussi connu les 3 îles...
NELSON lui-même résida quelque peu à l'Elbe au fort anglais, devenu, si je ne me trompe pas, le fort Saint-Hilaire à PORTOFERRAIO.
Voilà déjà de quoi faire avancer la machine!
Very Happy

_________________
Faire le Bien et le Bien Faire
Per non dimenticare il passato
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elbe.activebb.net
Percy
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3562
Age : 59
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Hudson LOWE à l'île d'Elbe   Sam 14 Avr 2007 - 23:12

En faisant une rapide recherche sur Google et Wikipedia, je suis parvenu à savoir que Lowe se trouvait en Egypte avec son régiment corse en 1800-1801.
Comme son passage à l'île d'Elbe était antérieur, on peut donc supposer qu'il s'y trouvait en 1799 ou en 1800. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3562
Age : 59
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Hudson LOWE à l'île d'Elbe   Sam 14 Avr 2007 - 23:21

D'autres informations recueiilies au hasard de mes recherches...
Royal Corsican Rangers


Cette unité effectivement corse, créée en 1799 et placée sous le commandement du Major Hudson Lowe fut engagée en Egypte où elle se distingua particulièrement. Dissous une première fois en 1802, les Royal Corsican Rangers furent recréés en 1803 par le même Hudson Lowe, mais apparemment sans atteindre le même niveau de qualité. 2 compagnies sont engagées à Maida en 1806 et 3 (684 hommes) en 1808 à Capri, où il perd 16 tués, 39 blessés dont 3 officiers et 30 disparus. 86 Rangers désertent au moment de l'évacuation. Le Corps participe ensuite à l'expédition de Naples, des iles Ioniennes et à l'attaque de Sainte Maure (côte Albanaise) en 1809. Après un gonflement des effectifs, un bataillon (sur les 3 alors formés) participe au soulèvement du Montenegro en 1812. Le corps finit la guerre en garnison entre la Sicile et Malte. Il est dissous à Corfou en 1817.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3562
Age : 59
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Hudson LOWE à l'île d'Elbe   Sam 14 Avr 2007 - 23:24

Et pour conclure :

"le régiment est employé en 1801 à l'île d'Elbe"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
général BERTRAND
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6267
Age : 64
Localisation : MARINA DI CAMPO (Li) Isola d'Elba
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Re: Hudson LOWE à l'île d'Elbe   Sam 14 Avr 2007 - 23:38

Je trouve passionnant de remonter ainsi le fil de l'histoire à la recherche d'un personnage et de son séjour dans ce cas à l'île d'Elbe.
C'est déjà pas mal de travail, merci.
Cool

_________________
Faire le Bien et le Bien Faire
Per non dimenticare il passato
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elbe.activebb.net
Percy
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3562
Age : 59
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Hudson LOWE à l'île d'Elbe   Sam 14 Avr 2007 - 23:45

Je partage votre avis.
Ces recherches sont passionnantes et c'est donc un plaisir que de s'y livrer.
Pour la bonne bouche, voici 3 liens qui vont illustrer le sujet.

1. Corsican Rangers : officier en grande tenue.

Shako noir , plumet vert, cocarde rouge, cordons argent, cor argent, visière amovible vernie. Dolman vert foncé, distinctive rouge, passepoils et galonnage argent, 3 rangées de 16 boutons argent, brandebourg mêlés rouge et vert foncé. Buffleterie noire, chaînette argent, écharpe cramoisi, culotte bleu clair. Guêtres noires à galon rouge. Sabre à fourreau noir, garnitures argent, dragonne noire. Wings rouge (?) brodées argent.


http://www.napoleon-serves.org./images/military/battles/capri/capri5b.gif


2. Corsican Rangers : officier en tenue de campagne

Même uniforme que le précédent, surcullotte grise à bande argent et boutons de même. Plumet noir.


http://www.napoleon-serves.org./images/military/battles/capri/capri5a.gif


3. Corsican Rangers : troupe et sous-officier

http://www.napoleon-serves.org./images/military/battles/capri/capri5c.gif

Shako noir à plumet vert foncé, cor blanc, cordons vert, cocarde noire, centre blanc. Habit vert foncé, distinctive rouge, 3 rangées de boutons blancs. Wings vert foncé à galonnage rouge. Certaines compagnies semblent avoir porté des pattes d'épaules rouges à galonnage et pompon blancs. Retroussis vert foncé à passepoil rouge. Buffletterie noire, boucles laiton, cordons vert. Cordons porte corne à poudre vert foncé, corne à embouts cuivre. Culotte bleu clair à bande rouge. Sabre baïonnette à garnitures cuivre. Carabine Baker à garnitures cuivre, bandoulière noire. Sac à dos noir, manteau gris. La giberne de ceinturon du sous officier est d'un modèle plus petit. Galons de grade blancs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
général BERTRAND
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6267
Age : 64
Localisation : MARINA DI CAMPO (Li) Isola d'Elba
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Re: Hudson LOWE à l'île d'Elbe   Sam 14 Avr 2007 - 23:55

Je ne peux afficher les liens!
Shocked

_________________
Faire le Bien et le Bien Faire
Per non dimenticare il passato
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elbe.activebb.net
Percy
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3562
Age : 59
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Hudson LOWE à l'île d'Elbe   Dim 15 Avr 2007 - 0:16

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
général BERTRAND
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6267
Age : 64
Localisation : MARINA DI CAMPO (Li) Isola d'Elba
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Re: Hudson LOWE à l'île d'Elbe   Dim 15 Avr 2007 - 0:20

Impeccable!
Cool

_________________
Faire le Bien et le Bien Faire
Per non dimenticare il passato
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elbe.activebb.net
général BERTRAND
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6267
Age : 64
Localisation : MARINA DI CAMPO (Li) Isola d'Elba
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Re: Hudson LOWE à l'île d'Elbe   Ven 28 Sep 2007 - 21:19


_________________
Faire le Bien et le Bien Faire
Per non dimenticare il passato
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elbe.activebb.net
général BERTRAND
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6267
Age : 64
Localisation : MARINA DI CAMPO (Li) Isola d'Elba
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Re: Hudson LOWE à l'île d'Elbe   Mer 21 Nov 2007 - 15:47

Lors de l'évacuation de la Corse par les Anglais (1791) le lieutenant LOWE (NDLR: qui était stationné à Ajaccio!) accompagna son régiment (50ème) à PORTOFERRAIO, dans l'île d'Elbe.
En 1795, il obtient une compagnie dans le même régiment et est envoyé de l'île d'Elbe à Lisbonne...
Revue britannqiue, recueil international, tome XV, A. PICHOT, imprmerie SIMON §..., Paris, 1853.
Dont acte! tropvite

_________________
Faire le Bien et le Bien Faire
Per non dimenticare il passato
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elbe.activebb.net
général BERTRAND
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6267
Age : 64
Localisation : MARINA DI CAMPO (Li) Isola d'Elba
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Re: Hudson LOWE à l'île d'Elbe   Dim 6 Jan 2008 - 9:41


_________________
Faire le Bien et le Bien Faire
Per non dimenticare il passato
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elbe.activebb.net
Percy
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3562
Age : 59
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Hudson LOWE à l'île d'Elbe   Dim 6 Jan 2008 - 21:57

Endosser la tenue du geôlier et de ses sbires ?
Non merci, très peu pour moi !

_________________
La vie a plus d'imagination que nos rêves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Comte de St.Mart
général-major
général-major
avatar

Nombre de messages : 1378
Age : 63
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Hudson Lowe (exécutant, mais..).   Mar 18 Nov 2008 - 12:59

Sir Hudson Lowe (1769-1844), gouverneur de l’ïle de Sainte-Hélène:
------------------------------------------------------------------------------

"J’ai vu des tartares, des cosaques, des kalmouks, mais je n’ai jamais vu une figure aussi sinistre et aussi repoussante.

Si un tel homme reste un instant seul près d’une tasse de café, c’est à ne pas la boire ! Il a le crime gravé sur le visage."

(Napoléon Bonaparte)



Lowe (Hudson). Lieutenant général anglais, gouverneur de Sainte-Hélène, né à Galway (Irlande) le 28 juillet 1769, mort à Londres, le 10 janvier 1844. Son, père était chirurgien-major du 50e régiment de ligne. En 1787, à dix-huit ans, Hudson Lowe obtint une commission d’enseigne dans ce régiment. Lowe prit part en Italie, en Egypte, en Allemagne et partout aux guerres que son pays a soutenues contre nous. En 1793, Lowe, alors lieutenant, fut envoyé en Corse avec son régiment, pour aller tenir garnison à Ajaccio. Il suivit peu après son régiment à Porto-Ferrajo, dans l’île d’Elbe. En 1795, il fut promu au grade de capitaine. De l’île d’Elbe, le 5oe se rendit à Lisbonne, et resta près de deux ans en garnison au Portugal, au fort Saint-Julien. De là, il se rendit à Minorque, où commandait alors le général Fox. Un grand nombre d’émigrés corses étaient arrivés dans cette île, où ils furent organisés en un petit corps qu’Hudson Lowe fut chargé d’instruire et qu’il conduisit ensuite en Egypte avec le grade de major. Hudson Lowe resta presque constamment à la tête du Royal-Corse, qu il avait puissamment organisé, et qui, plus d’une fois, sous son commandement, donna des preuves d’une grande valeur. Mais attaqué avec ses Corses, dans l’île de Capri, par les Français sous les ordres du général Lamarque, il fut forcé de capituler (1808). Il fut plus heureux dans les îles Ioniennes, où il devint chef du gouvernement provisoire, et s’empara de l’île Sainte-Maure, détenue par les Français. En 1815, on lui confia le commandement des troupes anglaises qui étaient réunies à Gènes. Ces troupes devaient agir dans le midi de la France de concert avec l’armée austro-sarde et l’escadre de l’amiral lord Exmouth ; et c’est à Marseille que Lowe apprit la victoire de Waterloo, la chute profonde de Napoléon, puis, plus tard (août 1816), sa propre nomination aux fonctions de gouverneur de Sainte-Hélène, qui devait servir de lieu d’exil au vaincu. Avant son départ de Marseille, la municipalité de cette ville lui offrit une urne d’argent, en considération de sa nomination à un poste d’honneur qui devait assurer, disait la délibération, le repos de l’Europe par le vigilant maintien en captivité de celui qui l’avait si souvent troublé. Les écrivains bonapartistes ont créé, sur les rapports d’Hudson Lowe et de Napoléon, une véritable légende, qui a fait du gouverneur de Sainte-Hélène un atroce geôlier et de son prisonnier une sorte de martyr. Nous-même, lorsque nous avons eu dans ce dictionnaire l’occasion de parler des dernières années de Napoléon, nous nous sommes laissé quelquefois entraîner par le courant d’une opinion qui nous séduisait par son apparence de patriotisme ; mais de nouveaux documents que nous avons pu étudier nous ont détrompé. La vérité est que les exigences tyranniques du vaincu rendirent presque impossible au malheureux gouverneur la conciliation des devoirs d’humanité avec les obligations de sa charge et les instructions qu’il avait reçues. La petite colonie de Longwood était en conspiration permanente pour préparer l’évasion du prisonnier ; toutes les mesures prises par Lowe pour empêcher ce malheur public étaient naturellement taxées d’atroce tyrannie. Le dissentiment éclata d’ailleurs pour une cause des plus futiles, et qui montre bien jusqu’où l’ex-empereur poussait sa susceptibilité orgueilleuse. Le gouvernement anglais avait ordonné dé ne l’appeler que le général Bonaparte ; il considéra cela comme une insulte. « II s’obstina, dit Lamartine, avec une affectation que ses flatteurs trouvent héroïque, que l’histoire jugera puérile, parce qu’elle est un contre-sens à sa fortune, à exiger les titres d’Empereur et de Majesté, que l’Angleterre, qui n’avait jamais reconnu l’usurpateur, ne devait pas lui attribuer. Il en appela à la terre et au ciel de cette offense de l’étiquette. Il dicta des notes sur cette vétille, comme il en aurait dicté sur la conquête ou sur la perte de l’Europe. » Pendant toute la durée de sa captivité à Sainte-Hélène, cette persistance à lui refuser ce titre fut un sujet perpétuel d’irritation et de discussion ; et, comme il le dit lui-même, la moitié des dégoûts qu’il éprouva lui vint de cette source. Au fond, une pensée hypocrite inspirait toutes ces récriminations : Napoléon espérait encore s’attirer en Europe une sympathie assez puissante pour l’arracher à cette prison trop étroite. « Sir Hudson Lowe, dit encore Lamartine, sir Hudson Lowe, que les séides de Napoléon et Napoléon lui-même poursuivaient d’inculpations gratuites et passionnées, telles que les hallucinations de la captivité peuvent en inspirer, traité par eux de sbire et d’assassin, n’avait ni crime dans la pensée contre son captif, ni offense dans le cœur contre l’infortune. Seulement, écrasé sous le poids de la responsabilité qui pesait sur lui dans le cas où il laisserait s’évader l’agitateur que l’Europe lui avait donné en garde, étroit d’idées, ombrageux de formes, maladroit de moyens, odieux par ses fonctions à ses hôtes, il fatigua Napoléon de restrictions, de surveillances, de consignes. Il donna trop au devoir du gouverneur de l’Ile et du gardien d’un otage européen l’apparence et la rudesse d’un geôlier. Toutefois, on put lui reprocher des inconvenances, non des sévices. En lisant attentivement les correspondances et les notes échangées à tout prétexte entre les familiers de Napoléon et Hudson Lowe, on est confondu des outrages, des provocations, des invectives, dont le captif et ses amis insultent à tout proposée gouverneur. Napoléon, dans ce moment, cherchait à émouvoir, par des cris de douleur, la pitié du Parlement anglais et à fournir un grief aux orateurs de l’opposition contre le ministère, afin d’obtenir son rapprochement de l’Europe. Le départ de provoquer des outrages par des outrages et de présenter ensuite ces outrages comme des crimes à l’indignation du continent, et de faire de sir Hudson Lowe le Pilate de ce calvaire napoléonien a transpiré dans toutes ses notes. » Lamartine a dit là le vrai mot : le grand comédien jouait la comédie à Sainte-Hélène comme partout ; son fidèle Las Cases en a laissé échapper l’aveu. « L’Empereur convenait, dit Las Cases, dans le Mémorial, avoir fort maltraité et souvent sir Hudson Lowe, et il lui rendit la justice d’avouer qu’il ne lui avait jamais précisément manqué. » II a dit ailleurs, découvrant, mieux encore l’objet de ces scènes de comédie : « II ne nous restait que des armes morales pour en faire l’usage le plus avantageux, il fallait réduire en système notre attitude, nos paroles, nos sentiments, nos privations même, afin qu’une nombreuse population en Europe prît intérêt à nous. « Montholon, ami d’un officier anglais qui faillit être désigné pour résider à Longwood auprès de Napoléon, lui dit dans un moment d’expansion : « Mon cher ami, vous l’avez échappé belle car, si vous fussiez venu ici comme officier d’ordonnance, nous vous aurions certainement perdu de réputation. Que voulez-vous ? cela fait partie de notre système. « Montholon disait au même officier dans une autre occasion : « Mon cher ami, un ange du ciel n’aurait pu nous plaire. » Or Hudson Lowe n’était pas un ange : c’était simplement un soldat rigide pour la discipline, parfaitement convaincu de la gravité des fonctions qu’on lui avait confiées et aussi incapable d’une offense gratuite envers son prisonnier que d’une négligence dans le service important que lui imposaient ses fonctions. L’Europe ne voulait pas un second retour de l’île d’Elbe, ni Hudson Lowe non plus ; voilà son véritable crime.

Propos tiré du lien ci-dessous.
http://napoleonbonaparte.wordpress.com/2008/01/17/sir-hudson-lowe-1769-1844-gouverneur-de-sainte-helene/

Aussi à rajouter au dossiervoilà qui éclaire mieux sur sa mission première imposé par la gouvernement Britannique de S.M., dont il était tout simplement l'exécuteur)

Proclamation de Hudson Lowe - juin 1816.

Document extrait de: NAPOLÉON 1er, prisonnier de Sainte-Hélène d'après les mémoires de Santini par J.Chautard 1854


Proclamation du lieutenant-général sir Hudson-Lowe, gouverneur et commandant en chef, pour l’honorable compagnie des Indes orientales, de l’île Sainte-Hélène, et commandant des forces de S.M. dans ladite île.

En vertu des pouvoirs et de l’autorité qui m’ont été donnés par l’ordre et au nom de S.M. le cinquante-sixième, lesquels m’autorisent à retenir Napoléon Buonaparte et à le traiter en prisonnier de guerre, en me conformant aux ordres particuliers qui me seraient transmis, de temps en temps, de la main d’un des premiers secrétaires d’État de S.M. pour prévenir l’évasion du susdit Napoléon Bonaparte : tous les biens-aimés sujets de Sa Majesté, ses officiers de terre et de mer, sont requis de prêter main-forte et assistance. Il est fait savoir publiquement que le gouverneur britannique a arrêté, dans la présente session, que le susdit Napoléon Bonaparte serait détenu, et que quiconque aiderait sa fuite subirait la peine capitale. Le gouverneur a également reçu pleins pouvoirs pour régler les rapports journaliers des vaisseaux avec l’île, pendant le temps que Napoléon Bonaparte serait retenu prisonnier.

En conséquence, il est fait connaître publiquement que les différents ordres promulgués jusqu’à présent dans l’île, pour ce qui a rapport à la sûreté du susdit Napoléon Bonaparte, et pour ce qui est d’empêcher toute correspondance ou communications avec lui, ses généraux ou ses domestiques continueront à rester en vigueur.
Il est fait savoir encore qu’après cette proclamation, quiconque enfreindrait les ordres établis pour sa sûreté, « ou entretiendrait une correspondance quelconque avec lui, ses généraux ou ses domestiques », placés, d’après leur propre vœu, dans la même catégorie, ou qui en recevraient leur remettraient des lettres ou paquets, « sans l’autorisation expresse du gouverneur, ou de l’officier commandant alors dans l’île, et tenant la plume en sa place » ; quiconque aura commis l’un des actes ci-dessus « sera considéré comme ayant agi contre les ordres et les intentions expresses des susdit actes du parlement, et sera poursuivi en conséquence. Si, par suite de quelconque infraction aux règles établies pour sa sûreté, ou d’après quelque correspondance entretenue avec lui ou les gens de sa maison, le susdit Napoléon Bonaparte venait à s’évader, ces personnes seraient considérées comme ayant facilité sa fuite, et jugées selon toute la rigueur des lois ».

Il est déclaré en outre que, quiconque aurait connaissance des projets ou menées ayant pour but de faciliter son évasion, et n’en donnerait pas immédiatement connaissance au gouverneur, ou à l’officier commandant à sa place, ou ne ferait pas tous les efforts pour le prévenir, serait considéré comme y ayant pris part, et jugé comme tel.

Tout individu qui recevrait des lettres de Napoléon Bonaparte ou des personnes de sa maison, et qui ne les remettrait pas immédiatement au gouverneur ou à l’officier commandant en sa place, ou qui procurerait au susdit Napoléon Bonaparte, à ses officiers ou domestiques, de l’argent ou tout autre moyen d’évasion, sera considéré comme l’ayant aidé, et jugé comme tel.

Toutes les lettres ou communications pour Napoléon Bonaparte ou sa suite, ou venant de quelqu’un d’eux, soit cachetées ou ouvertes, devront être remises au gouverneur sans perdre de temps, et dans le même état qu’elles auront été reçues.

L’objet de la présente proclamation n’est pas d’autoriser aucune rigueur inutile, mais de donner plus de force à l’exécution des règles jusqu’alors établies, et de prévenir les funestes résultats que pourraient amener l’ignorance et l’imprudence aussi bien que la volonté. Toutes les personnes que leur devoir appelle près du lieu habité par Napoléon et les gens de sa suite, ou qui auraient quelques relations d’affaires avec eux, sont donc prévenues qu’elles recevront des permissions régulières du gouverneur de l’île, et signées. L’acte du parlement ne saurait autoriser aucun traitement violent ou aucune conduite inconvenante envers Napoléon ou les gens de sa maison, tant qu’ils observeront les défenses que leur ont imposées les lois et les instructions du gouvernement de Sa Majesté.

Donné à James-Town, dans l’île Sainte-Hélène, le 28 juin 1816.

Autre portrait de Sir Hudson Lowe:


Voici aussi un excellent ouvrage qui lui donne un autre éclairage sur le personnage de Hudson Lowe.
Et aussi pas mal de témoignages d'Anglais ayant visités Napoléon à l'île St Hélène.
A lire absolument pour se faire une idée plus juste!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
général BERTRAND
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6267
Age : 64
Localisation : MARINA DI CAMPO (Li) Isola d'Elba
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Re: Hudson LOWE à l'île d'Elbe   Mar 18 Nov 2008 - 20:58


_________________
Faire le Bien et le Bien Faire
Per non dimenticare il passato
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elbe.activebb.net
général BERTRAND
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6267
Age : 64
Localisation : MARINA DI CAMPO (Li) Isola d'Elba
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Re: Hudson LOWE à l'île d'Elbe   Mar 18 Nov 2008 - 21:01

Cette recherche étant considérée comme terminée, je place cet article dans la rubrique ad hoc...
Merci pour la participation! salut

_________________
Faire le Bien et le Bien Faire
Per non dimenticare il passato
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elbe.activebb.net
Percy
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3562
Age : 59
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Hudson LOWE à l'île d'Elbe   Mar 18 Nov 2008 - 21:13

Je constate que vous avez apprécié la lecture que je vous avais recommandée, cher Comte.
Et je m'en réjouis... Very Happy

_________________
La vie a plus d'imagination que nos rêves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
général BERTRAND
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6267
Age : 64
Localisation : MARINA DI CAMPO (Li) Isola d'Elba
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Re: Hudson LOWE à l'île d'Elbe   Mar 18 Nov 2008 - 21:18

Et voilà le sujet en ordre! Bravo pour ce tour de passe-passe! Je me félicite bien moi-même, une fois n'est pas coutume! unpeufou et puis cela fait tellement de bien à mon ego... bounce

_________________
Faire le Bien et le Bien Faire
Per non dimenticare il passato
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elbe.activebb.net
général BERTRAND
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6267
Age : 64
Localisation : MARINA DI CAMPO (Li) Isola d'Elba
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Re: Hudson LOWE à l'île d'Elbe   Mar 18 Nov 2008 - 21:19

Comme on annonce de la neige pour bientôt, je sens que le forum va encore avancer et aller de découvertes en découvertes au fil de vos lectures...
salut

_________________
Faire le Bien et le Bien Faire
Per non dimenticare il passato
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elbe.activebb.net
général BERTRAND
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6267
Age : 64
Localisation : MARINA DI CAMPO (Li) Isola d'Elba
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Re: Hudson LOWE à l'île d'Elbe   Mar 18 Nov 2008 - 21:20

général BERTRAND a écrit:
Comme on annonce de la neige pour bientôt, je sens que le forum va encore avancer et aller de découvertes en découvertes au fil de vos lectures...
salut
... au coin du feu bien entendu... unpeufou

_________________
Faire le Bien et le Bien Faire
Per non dimenticare il passato
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elbe.activebb.net
Le Comte de St.Mart
général-major
général-major
avatar

Nombre de messages : 1378
Age : 63
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Hudson LOWE à l'île d'Elbe   Jeu 20 Nov 2008 - 22:31

Suite du feuilleton...
Voici le détail de la dernière discussion entre Napoléon et Hudson Lowe.
Elle fut plus qu'orageuse, c'est le moins qu'on puisse dire.






A la fin du débat, Lowe décidera, de son chef, de porter à 12000 Livres par an le montant des dépenses autorisées pour les subsistances de Longwood accordé par le gouvernement Britannique.
Comme il faut de même, rendre à cet infortuné et maladroit fonctionnaire la monnaie qui lui est due et faire "la part des choses", il importe de souligner qu'étant donné d'une part le coût de la vie dans l'île en 1815 et le nombre de personnes vivant à Longwood d'autre part, cette allocation eût été suffisante sans l'énorme gaspillage qui régnait à l'office de la maison, et les multiples trafics de ces mêmes gens de maison, revendant souvent à leurs profits quantités de marchandises.

Extrait tiré de : La vie quotidienne à St Hélène au temps de Napoléon.
de Gilbert Martineau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3562
Age : 59
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Hudson LOWE à l'île d'Elbe   Sam 22 Nov 2008 - 23:31

Bravo Comte !
Vous avez su tirer ce qu'il convient d'appeler "la substantifique moelle" de cet ouvrage.
Je savais que sa lecture vous comblerait ! Very Happy

_________________
La vie a plus d'imagination que nos rêves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
général BERTRAND
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6267
Age : 64
Localisation : MARINA DI CAMPO (Li) Isola d'Elba
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Re: Hudson LOWE à l'île d'Elbe   Dim 23 Nov 2008 - 10:26

Moi j'aime bien l'éloge de BERTRAND par l'Empereur!
unpeufou

_________________
Faire le Bien et le Bien Faire
Per non dimenticare il passato
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elbe.activebb.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hudson LOWE à l'île d'Elbe   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hudson LOWE à l'île d'Elbe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Hudson Lowe, le geôlier de Napoléon
» Qui a assassiné Napoléon ?
» NAPOLEON 1er en sécurité à l'île d'Elbe ?
» La vie sur l'ïle d'Elbe
» walter hudson pesée 635 kilo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ILE D'ELBE, UNE ILE IMPERIALE :: L'ILE D' ELBE HIER... :: Depuis la nuit des temps: Ligures, Etrusques, Romains, Medicis, Espagnols, Français...-
Sauter vers: