L'ILE D'ELBE, UNE ILE IMPERIALE

Un hommage à cette île de rêve qu'est l'île d'Elbe...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'Empereur malade à l'île d'Elbe...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
général BERTRAND
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6267
Age : 64
Localisation : MARINA DI CAMPO (Li) Isola d'Elba
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: L'Empereur malade à l'île d'Elbe...   Mer 29 Aoû 2007 - 12:07

Tous les matins vers 7 heures, à son lever; Napoléon recevait son médecin FOUREAU de BEAUREGARD. L’Empereur lui parlait de sa santé, qui était ordinairement très bonne, causait médecine avec lui et le questionnait sur ses occupations de la veille. Il l’estimait et l’affectionnait.
Pendant son séjour à l’île d’Elbe, Napoléon eut deux vomissements semblables à ceux qui se manifestèrent dans les premiers temps de son arrivée à Sainte-Hélène. A FOUREAU qui avait été appelé, l’Empereur dit: « Docteur, mon père est mort du pylore, occupez-vous sérieusement d’en préserver mon fils »
Ces vomissements ne le fatiguaient pas; il se rinçait la bouche et rentrait au salon sans qu’il y eût la moindre apparence d’altération dans ses traits.
L’Empereur avait les cuisses vergetées, il avait l’habitude de les gratter et il regardait l’éruption («elles jetaient » écrivait MARCHAND) comme utile à sa santé, et considérait ces plaies légères et instantanées comme un vésicatoire. Un jour, il se les écorcha avec assez de force que le sang jaillit. Il fit remarquer au docteur FOUREAU avec quelle abondance le sang en sortait et lui dit d’où venaient ces démangeaisons, comme la cicatrice d’un coup de baïonnette qu’il portait au-dessus du genou.
«C’est à Toulon, dit-il, où je commandais la batterie des hommes sans peur. Un canonnier tomba à mes côtés; je me saisis de son refouloir pour que mon feu ne se ralentît point, et j’attrapais la gale dont le canonnier était couvert. Je suivis un mauvais traitement, le virus rentra, et je maigris considérablement pendant la campagne d’Italie. Ma poitrine même se trouva attaquée. On me pressa de voir un médecin, je vis CORVISART, ses manières me convinrent. Ce n’est rien, me dit-il, c’est une humeur rentrée qu’il faut rappeler à l’extérieur. Il m’appliqua deux vésicatoires sur la poitrine qui se trouva moins oppressée. La toux dont j’étais attaqué disparut. Ce n’est que de cette époque que je pris de l’embonpoint. Ces petites cicatrices s’ouvrent à des temps périodiques et me font l’effet de vésicatoires, je sens toujours à l’avance le moment où ces crises s’opéreront »
L’Empereur, qui croyait peu en la médecine, aimait donc à en causer avec son médecin. Il eut les mêmes crises à Sainte-Hélène, mais elles disparurent dans les dernières années de son existence; l’irritation était sans effet, il s’écorchait, il ne « jetait » plus rien. Ses transpirations, auparavant assez abondantes, n’existaient plus. (MARCHAND)

_________________
Faire le Bien et le Bien Faire
Per non dimenticare il passato
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elbe.activebb.net
Percy
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3562
Age : 59
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: L'Empereur malade à l'île d'Elbe...   Mer 29 Aoû 2007 - 20:50

J'ai effectivement souvenir d'avoir lu que Napoléon avait coutume de se gratter jusqu'au sang sans que cela l'émeuve le moins du monde.
Sa méfiance naturelle envers les médecins ne l'encouragea point à prendre particulièrement soin de sa santé.
Et dès lors qu'il cessât de prendre de l'exercice, celle-ci se détériora progressivement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'Empereur malade à l'île d'Elbe...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon copain est malade
» Saint Henri II Empereur d'Allemagne, commentaire du jour "Jésus se mit à faire des reproches aux villes où..."
» Euphorbe malade
» problème: malade pour une formation
» Le droit du malade à la vérité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ILE D'ELBE, UNE ILE IMPERIALE :: L'ILE D' ELBE HIER... :: Le séjour impérial :: Evènements, anecdotes, citations...-
Sauter vers: