L'ILE D'ELBE, UNE ILE IMPERIALE

Un hommage à cette île de rêve qu'est l'île d'Elbe...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Elbe au fil des siècles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Percy
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3562
Age : 59
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Elbe au fil des siècles   Mer 24 Oct 2007 - 19:33

L'histoire de l'île d'Elbe n'est, comme celle de la plupart de ces îles méditerranéennes, qu'un tissu de misères.

Les Etrusques l'avaient, les premiers, conquise et peuplée, bien avant que Rome existât.
Carthaginois et Romains leur succédèrent et envoyèrent des légions d'esclaves la gratter à pelletées.
Après la chute de l'Empire, Goths, Wisigoths et Ostrogoths traversent le détroit pour s'emparer d'elle et la noyer dans le sang.
Elle tombe ensuite au pouvoir des Lombards, des Allemands descendus sur l'Italie, des Pisans, puis des Génois, qui en sont chassés par les Espagnols.
Bientôt, les Français apparaissent à leur tour et, la guerre ayant éclaté entre François Ier et Charles-Quint, le sultan Soliman, allié du roi de France, envoie de Constantinople, contre l'Italie et ses îles, la flotte ottomane, sous les ordres du fameux corsaire Barberousse, devenu Grand-amiral par son audace heureuse et sa férocité. Non content de faire pleuvoir sur les côtes ses grenades enflammées, il aborde et parcourt l'intérieur de l'île en massacrant hommes, femmes et enfants, en arrachant les arbres, en brûlant la terre. Cette dévastation fut si épouvantable qu'il fallut, après le départ des envahisseurs, envoyer d'Italie des colons dans l'île, les habitants qui avaient survécu, cachés dans des trous de rochers, étant impuissants à relever seuls tant de désastres.
En 1548, Cosme de Médicis, duc de Florence, réunit l'île d'Elbe à la seigneurie de Piombino, et fonde Porto-Ferraio, qu'il fortifie et qu'il dénomme Cosmopolis, nom qui lui resta jusqu'au seuil du XIXème siècle.
Mais les malheurs de l'île ne s'arrêtent point.
Italiens, Espagnols, Turcs et Français continuent à se disputer ce lambeau de sol, sans compter les corsaires d'Alger, qui se contentaient de passer et de piller, et les Anglais qui commencent à se montrer, avides de s'approprier un point d'observation menaçant sur la côte d'Italie et sur la Corse.
Mais Elbe commence à se lasser aussi de son sort misérable et songe à se délivrer de tous une bonne fois.
En 1799, la France, prenant prétexte d'une rupture avec la Toscane, avait débarqué ses troupes et occupé Porto-Ferraio, port et capitale de l'île ; les Elbois s'étaient soumis en apparence, mais pour préparer dans l'ombre une révolte formidable et sauvage.
La maison de tout Français avait été marquée par l'ange exterminateur et le massacre fut simultané partout.
En ces nouvelles Vêpres Siciliennes, on libéra jusqu'aux galériens des bagnes, afin de donner la chasse aux survivants, traqués comme des bêtes fauves, à travers les maquis, les ravins et les antres des montagnes où ils s'étaient réfugiés.
Les gens de Capoliveri n'avaient pas failli à leur néfaste réputation. Ils avaient offert aux Français fugitifs l'abri de leur village et la sauvegarde de ce lieu d'asile, refuge séculaire de tous les poursuivis, puis, quand ils les avaient tenus sans défense entre leurs murailles, ils les avaient égorgés. Après quoi, coupant en morceaux les cadavres, ils en avaient promené triomphalement les débris, comme faisaient les barbares d'Alaric et d'Attila.

(à suivre...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
général BERTRAND
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6267
Age : 64
Localisation : MARINA DI CAMPO (Li) Isola d'Elba
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Re: Elbe au fil des siècles   Jeu 25 Oct 2007 - 12:15

Cela me dit quelque chose!

_________________
Faire le Bien et le Bien Faire
Per non dimenticare il passato
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elbe.activebb.net
Percy
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3562
Age : 59
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Elbe au fil des siècles   Jeu 25 Oct 2007 - 20:41

Il est vrai que le parallèle peut être fait avec l'Opération Brassard sur le plan des exactions commises dans l'île.
Quant aux sources, elles émanent de l'ouvrage de Paul Gruyer.


Dernière édition par le Jeu 25 Oct 2007 - 20:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
général BERTRAND
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6267
Age : 64
Localisation : MARINA DI CAMPO (Li) Isola d'Elba
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Re: Elbe au fil des siècles   Jeu 25 Oct 2007 - 20:53

Capoliveri notamment a toujours eu une réputation disons un peu négative!
J'ai lu quelque part que les brigands et autres voleurs de grand chemin pouvaient s'y réfugier sans risquer d'être arrêtés...
Ils résistèrent quelque peu également à la perception des taxes pendant la présence impériale...
Ce que je conterai un jour dans la rubrique des anecdotes.

_________________
Faire le Bien et le Bien Faire
Per non dimenticare il passato
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elbe.activebb.net
Percy
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3562
Age : 59
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Elbe au fil des siècles   Jeu 25 Oct 2007 - 20:56

En 1801, Porto-Ferraio fut rebloqué par la flotte française, bombardé en 1802, et, cette même année, le Traité d'Amiens avait officiellement donné Elbe à la France.
L'île envoya à Paris des députés. Ils furent reçus par le Premier consul et l'assurèrent de la fidélité de leurs concitoyens, qui désormais se considéraient comme vrais Français et demandaient, en retour, protection contre tout autre envahisseur.
Lorsque, douze ans après, le Traité de Fontainebleau donna l'île à Napoléon déchu, sa population était de 12.000 habitants, dont la culturelle intellectuelle et le bien-être laissaient fort à désirer, les pauvres diables ayant toujours été plus occupés à défendre leur vie et leurs biens qu'à s'initier aux progrès de la civilisation.
En leurs maisons, aux pièces basses de plafond, ils couchaient, jusqu'à sept personnes à la fois, sans distinction de sexe, et dans une nudité complète.
Leur nourriture était réduite aux légumes secs apportés du continent, aux fromages gras de brebis, au pain grossier et aux viandes salées.
Avec leurs châtaignes, ils faisaient de la bouillie, la lourde "pollenta" corse et une farine pétrie en gâteaux.
Les riverains de la côte se nourrissaient presque exclusivement de poisson et tiraient quelques revenus de la pêche du corail.
La pêche au thon n'enrichissait que l'adjudicataire et les étrangers.
Il n'y avait un peu de fortune et de société, une petite bougeoisie de ville de province, qu'à Porto-Ferraio qu'une haineuse rivalité dans le commerce maritime opposait à Marciana Marina.
L'importance de Porto-Longone était toute militaire.

(à suivre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
général BERTRAND
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6267
Age : 64
Localisation : MARINA DI CAMPO (Li) Isola d'Elba
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Re: Elbe au fil des siècles   Jeu 25 Oct 2007 - 21:10

Déjà les rivalités! Nihil nove sub sole!
Et l'Empereur à son arrivée décreta qu'il était interdit de dormir à plus de 5 par lit!
De vrais sauvages en ce temps là!

_________________
Faire le Bien et le Bien Faire
Per non dimenticare il passato


Dernière édition par le Mar 15 Jan 2008 - 10:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elbe.activebb.net
Percy
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3562
Age : 59
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Elbe au fil des siècles   Jeu 25 Oct 2007 - 21:33

Citation :
Et l'Empereur à son arrivée décreta qu'il était interdit de dormir à plus de 5 par lit!

C'est ma foi heureux, car sans cela notre futur séjour n'aurait pas manqué de piquant ! unpeufou mortderire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3562
Age : 59
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Elbe au fil des siècles   Ven 26 Oct 2007 - 20:29

Par un singulier contraste, ce peuple, aux moeurs si primitives et au sort si précaire, aimait à déclamer, le dimanche, sur les places publiques, des vers de l'Arioste et du Tasse, et se plaisait, dans ses fêtes, à des concours de poésie improvisée.
Aussi, parmi les voyageurs, les uns représentaient les Elbois comme des sauvages, les autres comme des gens doux et policés.
La principale coquetterie des femmes, nubiles entre treize et quatorze ans, consistait en un chapeau de paille noire à larges bords, orné de rubans, en anneaux d'or qu'elles se suspendaient aux oreilles, et en longs corsets, étroits et serrés comme ceux des infantes d'Espagne, véritables carcans dans lesquels on les enfermait dès l'enfance.
Toutes les maladies qui résultent d'une méconnaissance totale de l'hygiène et d'une nourriture contraire à ses lois les plus élémentaires, avaient à demeure leur siège dans l'île, les maladies cutanées, la lèpre et la gale, le scorbut, la dysenterie et le typhus.
Enfin, les marécages non désséchés valaient aux habitants qui en étaient voisins des fièvres intermittentes et putrides.

(à suivre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
général BERTRAND
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6267
Age : 64
Localisation : MARINA DI CAMPO (Li) Isola d'Elba
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Re: Elbe au fil des siècles   Ven 26 Oct 2007 - 21:38

Ces fameux marécages ont bien entendu été assèchés, il y en avait notamment du côté de la Pila, Porto Azzuro.

_________________
Faire le Bien et le Bien Faire
Per non dimenticare il passato
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elbe.activebb.net
Percy
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3562
Age : 59
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Elbe au fil des siècles   Ven 26 Oct 2007 - 21:59

général BERTRAND a écrit:
Ces fameux marécages ont bien entendu été assèchés, il y en avait notamment du côté de la Pila, Porto Azzuro.

Ces terres ont-elles été rendues à la culture ?
Et si oui, savez-vous ce qu'on y cultive ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
général BERTRAND
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6267
Age : 64
Localisation : MARINA DI CAMPO (Li) Isola d'Elba
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Re: Elbe au fil des siècles   Ven 26 Oct 2007 - 22:09

Si j'ai bonne mémoire, il n'y que des roseaux...
Mais il me semble, sous toute réserve, que l'emplacement actuel d'une partie des thermes (Boue...) se trouvait aussi en terrain marécageux à san Giovanni...
Mais il est vrai que certains moustiques, encore à l'heure actuelle, sont à craindre...

_________________
Faire le Bien et le Bien Faire
Per non dimenticare il passato
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elbe.activebb.net
Percy
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3562
Age : 59
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Elbe au fil des siècles   Ven 26 Oct 2007 - 23:14

Citation :
Mais il est vrai que certains moustiques, encore à l'heure actuelle, sont à craindre...

Laissez vous entendre qu'il existe encore actuellement dans l'île des cas de fièvres liés à ces bestioles ? affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
général BERTRAND
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6267
Age : 64
Localisation : MARINA DI CAMPO (Li) Isola d'Elba
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Re: Elbe au fil des siècles   Ven 26 Oct 2007 - 23:20

Je sais que chaque année, une entreprise se charge de la chasse à ces bestioles...
Mais ne vous inquiétez pas, nous avons des moustiquaires...
Quant à la fièvre, à part celle du samedi soir!
Quoique... En 2006, je fus bien malade avec un thon... apparemment plus très frais.
Je parle du poisson bien entendu et de rien d 'autre!

_________________
Faire le Bien et le Bien Faire
Per non dimenticare il passato
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elbe.activebb.net
Percy
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3562
Age : 59
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Elbe au fil des siècles   Dim 28 Oct 2007 - 12:20

Citation :
Je parle du poisson bien entendu et de rien d 'autre!

La précision s'imposait quand même !
Surtout après votre hommage appuyé aux sirènes locales... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3562
Age : 59
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Elbe au fil des siècles   Dim 28 Oct 2007 - 14:41

Napoléon, roi de l'île d'Elbe, avait régné un peu moins de dix mois.
L'île lui devait d'inombrables bienfaits. Il y avait poursuivi, en petit, le même travail de systématique ordonnance et de progrès matériel qu'il avait, durant des années et avec des rouages plus compliqués, accompli dans son immense Empire.
A ce pays, où l'on ne pouvait, avant lui, circuler qu'à dos de cheval ou de mulet, il léguait tout un réseau de routes. Il avait mis en valeur ses ressources d'après les lois de l'économie moderne.
Il avait appris aux paysans à défricher des territoires abandonnés, à semer plus de blé en prévision des disettes, et les milliers d'oliviers, d'orangers et de mûriers venus d'Italie, restaient derrière lui sur cette terre jadis aride.
A ces gens qui croupissaient dans l'ordure, il avait enseigné et imposé les lois de l'hygiène. Il avait désséché les mares fétides et défendu de souiller les fontaines. Il avait fait chercher et jaillir des sources, creuser des citernes pour les années de sécheresse.
Il avait vivifié le commerce de l'île, commencé des travaux d'amélioration dans les ports et songé à faire de Porto-Ferraio un port franc qui eût servi de point de relâche et d'entrepôt à la navigation du Levant.
De toutes les dépenses, il prenait la moitié à son compte.
Il les avait souvent entièrement supportées.

Bruslart, gouverneur de Corse, et le grand-duc de Toscane avaient tenté de mettre la main sur l'île. La Junte gouvernementale s'opposa à leurs prétentions, comme à celles de Campbell.
Le général Dalesme, envoyé par l'Empereur, revint, le 6 juin, avec des troupes de Toulon, reprendre à Porto-Ferraio son ancien commandement militaire.
Mais le 9 juin, le Congrès de Vienne restituait l'île d'Elbe et la principauté de Piombino au grand-duc de Toscane.
L'île fut bloquée par les croisières anglaises et, le 29 juillet, un mois après la seconde abdication, une flotte anglo-toscane invitait Dalesme à se soumettre au décret du Congrès.
Dalesme signa un armistice et demanda des ordres à Paris.
Le Gouvernement français refusait d'admettre qu'il y eût une question de l'île d'Elbe. Celle-ci avait été donnée à Napoléon et son sort n'intéressait pas la France.
Dalesme était dès lors autorisé à faire "ce qu'il jugerait convenable".
Dans ces conditions, il ne pouvait que céder. D'accord avec le Conseil de Défense elbois, il tint bon cependant, jusqu'au 2 septembre.
Alors, se voyant décidément abandonné par le Cabinet de Paris, il livra la place aux troupes toscanes et, le 6 septembre, il se rembarquait pour Toulon, avec la garnison française.
La France perdit ainsi l'île d'Elbe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
général BERTRAND
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6267
Age : 64
Localisation : MARINA DI CAMPO (Li) Isola d'Elba
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Re: Elbe au fil des siècles   Dim 28 Oct 2007 - 16:03

Je vois votre passion pour Paul GRUYER, qui est effectivement très intéressant.
Je remarque ce problème d'eau est effectivement propre aux îles.
Encore maintenant, les Elbois sont très parcimonieux de l'or blanc et s'approvisionnent aux fontaines publiques gratuites.C'est le cas au Monte Peronne et à Poggio, à la fontaine Napoléon, où nous aurons l'occasion de nous désaltérer.
Aqua salus!
tropvite

_________________
Faire le Bien et le Bien Faire
Per non dimenticare il passato
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elbe.activebb.net
Percy
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3562
Age : 59
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Elbe au fil des siècles   Dim 28 Oct 2007 - 23:13

Citation :
à la fontaine Napoléon, où nous aurons l'occasion de nous désaltérer.

Un pélerinage que j'entends bien ne pas manquer !
Je me réjouis déjà de pouvoir approcher les lieux décrits avec tant de talent par Bartel et Gruyer. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elbe au fil des siècles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Elbe au fil des siècles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NAPOLEON 1er en sécurité à l'île d'Elbe ?
» Des idées de textes sur l'évolution des droits de l'enfant à travers les siècles?
» Saint Sylvestre Pape, commentaire du jour "Né du Père avant tous les siècles..., il a pris chair de la Vierge Marie" (Credo)
» La vie sur l'ïle d'Elbe
» Séjour de l'Ile d'Elbe (avril 1814, février 1815)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ILE D'ELBE, UNE ILE IMPERIALE :: L'ILE D' ELBE HIER... :: Depuis la nuit des temps: Ligures, Etrusques, Romains, Medicis, Espagnols, Français...-
Sauter vers: